Logo Asie21.tv
Inscription Newsletter Asie21.tv
Reseaux Sociaux



 
Favoris et Partage

Les calissons d’Aix sont saufs. Après des mois de procédures, l'administration chinoise des marques a finalement donné raison aux célèbres confiseurs de la région d'Aix-en-Provence, face à un homme d’affaires de la province du Zhejiang (est) qui avait enregistré dans son pays en 2015 le nom de cet emblème culinaire de la Provence, a relaté l’AFP le 13 décembre. Ye Chunlin, de son nom, avait également enregistrer l'appellation "Kalisong" - transposition phonétique en mandarin du nom de la friandise en forme de losange. Un fait loin d’être anecdotique pour les confiseurs aixois qui, s’ils sont protégés en France, auraient pu se voir barrer l’entrée du vaste marché chinois, où les calissons sont très prisés. "C'est une vraie victoire", s’est félicité Laure Pierrisnard, à la tête de l'Union des fabricants de calissons d'Aix. Cette affaire, à l’issue heureuse, est probablement un cas d'usurpation, comme en ont connu de nombreux groupes occidentaux en Chine, découvrant au moment d'y commercialiser leurs produits que leur marque y avait déjà été enregistrée par une firme locale. A l’heure actuelle, Pékin reconnaît dix indications géographiques européennes - dont le comté, le roquefort, les pruneaux d'Agen et le jambon de Parme - ainsi que 45 appellations de vins de Bordeaux.

Contenu de la vidéo : Les calissons d’Aix sont saufs. Après des mois de procédures, l'administration chinoise des marques a finalement donné raison aux célèbres confiseurs de la région d'Aix-en-Provence, face à un homme d’affaires de la province du Zhejiang (est) qui avait enregistré dans son pays en 2015 le nom de cet emblème culinaire de la Provence, a relaté l’AFP le 13 décembre.
Ye Chunlin, de son nom, avait également enregistrer l'appellation "Kalisong" - transposition phonétique en mandarin du nom de la friandise en forme de losange.
Un fait loin d’être anecdotique pour les confiseurs aixois qui, s’ils sont protégés en France, auraient pu se voir barrer l’entrée du vaste marché chinois, où les calissons sont très prisés.
"C'est une vraie victoire", s’est félicité Laure Pierrisnard, à la tête de l'Union des fabricants de calissons d'Aix.
Cette affaire, à l’issue heureuse, est probablement un cas d'usurpation, comme en ont connu de nombreux groupes occidentaux en Chine, découvrant au moment d'y commercialiser leurs produits que leur marque y avait déjà été enregistrée par une firme locale. A l’heure actuelle, Pékin reconnaît dix indications géographiques européennes - dont le comté, le roquefort, les pruneaux d'Agen et le jambon de Parme - ainsi que 45 appellations de vins de Bordeaux.

Mots clés liés : Asie, Chine, France, calisson, comté, roquefort, pruneaux d’Agen, jambon de Parme, Ye Chunlin, Union des fabricants de calissons d’Aix, Aix en Provence, confiseur, marque, friandise, commerce

Image pour les réseaux sociaux :
 
 
 
 
   

 

Nous Contacter 
 Asie21.tv disclaims any responsibility for the content of infomercials and film coverage aired on Asie21.tv